Caméras

Le premier outil pour réaliser un film est la caméra. La première d’entre elles fut brevetée le 24 août 1881 par Thomas Edison, qui a grâce à celle-ci a réalisé plus de soixante-dix films entre 1891 et 1895. Cette caméra s’appelle le kinétographe. Celles-ci ont beaucoup évolué depuis. Elles utilisent des technologies numériques, qui sont bien différentes des technologies analogiques.

Kinetographe - image 1.1
Le Kinétographe d’Edison
  • Comment fonctionnent-elles ?

Les caméras d’aujourd’hui sont bien plus complexes, et beaucoup plus précises ! Celles-ci captent les rayons lumineux, constitués de photon, issus de la scène filmée (image), ces photons passent au travers d’un objectif optique puis vont frapper un capteur sensible CCD ou CMOS, une charge au niveau des pixels du capteur se crée. Un système électronique permet de « vider » régulièrement les charges analogiques de tous les pixels du capteur et les transforme en valeurs numérisées constituant ainsi l’image numérique. On recommence cette étape jusqu’à 30 fois par seconde, et, en juxtaposant les images ainsi obtenues, on obtient une image mobile.

  • L’enregistrement de la vidéo : une histoire de format.
Hitachi logo Image 1.2
Hitachi, entreprise d’ingénieie japonnaise

L’enregistrement des images se fait sur plusieurs supports physiques ( disque dur, cassette, ou carte mémoire). Les technologies physiques sur lesquelles sont enregistrées les images numériques n’utilisent pas toutes le même format. Par exemple, les DVD utilisent le format MPEG-2 créé en 1995 par Hitachi, une entreprise Japonaise d’ingénierie en électronique.

Aujourd’hui, les moyens de projection d’images permettent d’avoir une image de qualité supérieure, lorsque celles-ci sont enregistrées au format HDV. Il s’agit d’un format de haute définition d’image (de meilleure qualité). Il consiste à compresser le format MPEG, avant de l’enregistrer sur une bande DV. Cette compression permet alors d’enregistrer un format de 720p (images filmées en mode progressif où l’on affiche la totalité de l’image en une seule fois, l’image change à chaque rafraîchissement de l’écran) ou 1080i (image filmées en mode entrelacées où on affiche les images sous forme de lignes : les lignes de rang pair sont affichées en premières, puis, au cycle de rafraîchissement de l’écran suivant, on affiche les lignes de rang impair), sans modifier le débit de capture des images.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *