Traitement sonore

Même si le son n’est apparu qu’après l’image, le concept d’associer son et image remonte 6 ans avant la première projection publique d’un film (1895). Lorsque, le 27 février 1888, Thomas Edison  rencontre le photographe Eadweard Muybridge, les deux hommes évoquent alors l’idée de la synchronisation du son et de l’image. Au cours de l’histoire du cinéma sonore, les cinéastes ont accordé de plus en plus d’importance à la bande son, dont la richesse est aujourd’hui un facteur essentiel de qualité esthétique et de succès public.

La gestion du son dans un film se déroule évidemment en deux parties : l’enregistrement et la diffusion. Vous trouverez dans ce tableau les différents moyens d’enregistrement sonore :

tableau son

Au cinéma, la diffusion du son permet d’immerger le spectateur dans l’univers du film. Celle-ci doit être parfaite, et, pour cela, tous les sons du film ne doivent pas venir du même endroit. C’est pour cela que la musique, les bruit des explosions, les voix des acteurs, ne sont pas tous émis du même endroit de la salle.

  • Dolby a pensé à tout !

En 1976, Ray Dolby crée le premier format de diffusion sonore : le célèbre Dolby Surround 5.1 ! Ce format de diffusion sonore est adapté à une salle de cinéma constitué de 5 enceintes satellites et d’un caisson de basse. Les 5 enceintes sont disposées en carré autour de la salle, et le haut-parleur subwoofer, placé au milieu, a pour rôle d’émettre tous les sons de basse fréquence.

Plus récemment, avec la sortie de Toy Story 3 en 2010, Dolby a mis à jour son système de diffusion sonore avec le Dolby Surround Sound 7.1. Ce format est basé sur le même principe que le précédent, mais inclus deux enceintes supplémentaires.

Dolby Surround Sound 5.1 et 7.1
Dolby Surround Sound 5.1 et 7.1

La vidéo suivante est une des bandes annonces de Dolby pour le 7.1, attention à vos oreilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *